• Elisa Azogui-Burlac

Podcast : Romy se fait un monde




Il était une fois, dans une contrée lointaine, une jeune princesse nommée Romy. Ses parents, le roi et la reine, étaient comblés par l’amour que cette petite fille si joyeuse et curieuse leur apportait.


Non ça ne va pas ! “Il était une fois”, c’est pour les contes de fées où les marâtres sont cruelles, où les pantins de bois deviennent des enfants et où les princes se transforment en crapauds ou les crapauds en princes, on ne sait jamais très bien !


“Il était une fois”, c’est pour les contes tout court ou les petites filles rencontrent des ours, se font manger toutes crues par des loups en allant voir leur grand mère et où même les pains d’épices s’enfuient en courant


Or notre histoire n’est pas un conte, elle ne se passe pas dans un contrée lointaine et notre héroïne n’est pas une jolie princesse, isolée dans un château. Elle est jolie, oui c’est certain, mais la Romy de notre histoire est une enfant et ne cherche ni crapaud ni Prince charmant.

D’ailleurs elle ne peut pas passer ses journées à cueillir des fleurs dans la forêt. À parler aux animaux ou à regarder les papillons s’envoler. Elle doit aller à l'école tous les jours, faire son ballet et voir ses amies. Elle suit simplement le cours de sa vie d’enfant.


Ah l’enfance ! N’est-ce pas un moment merveilleux ? Les trottoirs deviennent des marelles pour monter jusqu’au ciel, les arbres des balançoires, les nuages des animaux, et le papier à dessin le terrain de l’imagination, où quelques paillettes suffisent pour faire du monde un palais étoilé.


Et Romy aime sauter, grimper aux arbres, regarder les animaux dans le ciel et dessiner ses rêves. Elle aime aussi sa famille et ses copines, même si elles se disputent souvent.

C’est ça aussi d’être une enfant, c’est quand chaque sentiment devient très grand. C’est quand on fait d’un rien un monde car après tout, quand on est enfant, c’est bien notre petit monde qui est important. Et c’est bien normal que l’école, les activités et les amitiés comptent à cent pour cent.


Mais pourtant être une enfant n’empêche pas d’avoir des émotions de grand. Et c’est bien ce que Romy ressent. Ce n’est pas seulement ses jambes qui ont grandi cette année, c’est aussi son regard sur le monde qui a changé. Peut-être est-il moins innocent ? Car les enfants, et les grands d’ailleurs, ne sont pas toujours comme sa famille. Et les nuages non plus malheureusement n’ont pas toujours la forme d’animaux géants.


Parfois ce sont ses amis qui se moquent de ses envies. Même si ça la rend triste de temps en temps, sa maman lui répète de continuer à suivre ses passions pour autant. Après tout le monde est assez vaste pour que chacun y trouve sa place.


Car grandir ne veut pas dire renoncer à ses désirs de petite fille. Les adultes se trompent d’ailleurs bien souvent, quand ils disent qu’il faut devenir grand. Car c’est seulement quand on garde ses rêves d’enfant, que grandir devient intéressant.


La vie n’est peut-être pas un conte de fée mais ce n’est pas important car Romy ne veut ni crapaud, ni Prince charmant ! Il lui suffit d’avoir un trottoir pour jouer à la marelle, un arbre pour se balancer, des nuages dans le ciel pour voir des animaux flotter et du papier à dessin pour continuer à rêver.


Et si parfois on fait d’un rien un monde, alors soyons assurés que ce monde sera rempli de paillettes pour en faire un palais étoilé.


Abonnez-vous aux podcasts de Mamantalité sur Itunes ou Spotify


#podcast #enfant #enfance #grandir

0 views

SUIVEZ-MOI :

  • Spotify Social Icon
  • iTunes Social Icon
  • Facebook
  • Instagram

©2019 by Mamantalité. Proudly created with Wix.com