• Elisa Azogui-Burlac

Test de grossesse

Updated: Jan 13

C’est devenu presque une habitude, mon réflexe mensuel quand justement j’ai mes angoisses menstruelles et qu’avant même le jour J, je suis sûre d’être enceinte ! Alors je fais un test de grossesse, j’en cache un autre dans mes placards, pour le lendemain ou la prochaine fois …




Je ne sais pas si c’est quand tu dépasses les 35 ans, ou que tu as déjà des enfants, mais la question du moyen de contraception devient une question justement. Depuis que j’ai 16 ans ça a toujours été la pilule.


En plus j’avais celle qui faisait des beaux cheveux, une belle peau et des beaux ongles mais elle a été retirée du marché et depuis j’accuse ma nouvelle pilule de tous les maux de la terre et de mon corps plus particulièrement ! Prise de poids, douleurs au ventre, nausées …


De toute façon après 20 ans d’hormones en petits cachets j’ai vraiment envie d’arrêter. J'arrêterai peut-être de polluer l’eau du robinet avec des perturbateurs endocriniens comme ça !


Et puis je n’arrive pas à la prendre bien. Tout est fait pour me simplifier la vie pourtant, il y a les jours de la semaine écrits sur la plaquette, j’ai un réveil “Pilule” qui sonne tous les jours à la même heure, mais rien n’y fait ! Tous les mois c’est le même bazar, j’ai trois plaquettes ouvertes en même temps, je ne sais plus si je l’ai prise, je ne sais plus si je l’ai oubliée et je pense même parfois la prendre deux fois par jour (c’est pour ça que je ne me sens pas bien d’ailleurs ) !


Une organisation catastrophique qui me pousse chaque mois à me poser LA question “Est-ce que je suis enceinte ?” et à somatiser la semaine qui précède le début de mes règles : douleurs dans le bas du ventre, sens de l’odorat surdéveloppé, nausées, faim incontrôlable (on se justifie comme on peut, qui osera me jeter la première pierre ?).


Et alors que le jour J n’est pas encore arrivé, je demande à mon mari de m’acheter un test de grossesse. Sur ce point, je suis comme une ado qui a fait une connerie et qui a honte d’aller à la pharmacie, je n’arrive pas à l’acheter moi-même …


Et malgré le ridicule de la situation, puisque dans 100% des cas je ne suis PAS enceinte car j’ai bien pris ma pilule, je recommence le même cirque le mois suivant... je me laisse parfois un mois de répit de temps en temps ….


C'est la raison pour laquelle, bien évidement, je cherche un nouveau moyen de contraception. Il y a bien le stérilet, dont le gynécologue m’a parlé après mon deuxième accouchement. J’avais même acheté le modèle en T pas en U, où l’inverse. Mais le stérilet, c’est comme la rubrique Faits divers du Parisien. Tu as toujours entendu une histoire horrible qui est arrivée à la soeur de la copine de la meilleure copine de ta copine. Des histoires bien sanglantes (bon jeu de mots) qui te décourage de passer le cap. Et puis il paraît aussi que ça ne marche pas.


On a tous une tante ou la tante d’un ami qui est tombée enceinte sous stérilet, des histoires tellement nombreuses qui font que les “enfants stérilet” ne sont même plus des exceptions qui confirment la règle. On ne va pas se saigner pour rien non ?! (J’ai encore frappé !)


Du coup, je continue mes cachetons, mes angoisses et je bois de l’eau minérale. Le pire dans toute cette histoire, c’est que je sais que si je décidais de tomber enceinte, je serais certaine de ne pas y arriver et je remplacerais les test de grossesse par des tests d’ovulations ! Je dois bien aimer pisser sur des bâtons...


Je sais bien, il y a quelque chose de pas logique dans tout ça … c’est les hormones j’vous l’dis !


#contraception #grossesse #pilule #femme #stérilet #angoisses

71 views

SUIVEZ-MOI :

  • Spotify Social Icon
  • iTunes Social Icon
  • Facebook
  • Instagram

©2019 by Mamantalité. Proudly created with Wix.com