• Elisa Azogui-Burlac

Qu’est-ce que l’encoprésie ?

Updated: Jan 3

L’encoprésie touche 1 à 4% des enfants. L’enfant refuse de faire ses selles aux toilettes ou dans le pot et se retient pour finalement faire caca dans un endroit inapproprié pour son âge (dans sa couche, dans sa culotte etc.). Parfois liée à la constipation, l’encoprésie est un sujet difficile pour les parents et entraîne à la fois des conflits et des bénéfices secondaires dans la relation parent/enfant.





Définition


L’encoprésie est une défécation dans des lieux ou endroits inappropriés chez un enfant qui a dépassé l’âge habituel de la propreté (2-3 ans). L’enfant se retient d’aller à la selle volontairement, son rectum se remplit et des fuites de selles se produisent par débordement sans qu’il y pense.


(source : https://www.snfcp.org/informations-maladies/constipation-et-incontinence/encopresie-de-lenfant/ ).


L’encoprésie est presque uniquement diurne et est plus fréquente chez les garçons entre 5 et 7 ans.


Il faut distinguer l’encoprésie primaire, sans phase antérieure de propreté et l’encoprésie secondaire, plus fréquente, qui apparaît après une première phase de propreté.


On distingue aussi celle avec constipation (encoprésie par rétention ) et sans constipation (encoprésie sans rétention).


Les études n’ont mis en valeur aucune anomalie fonctionnelle ou organique aux enfants encoprétiques. La constipation parfois associée au trouble encoprésique est le plus souvent banale, non pathologique, et n’explique pas à elle seule la retenue des selles dans le rectum qui est volontaire.


Comment l’encoprésie se traduit ?


Les comportements de l’enfant sont diverses :

  • Certains enfants s’isolent et font la même chose que s’ils allaient aux toilettes.

  • D’autres enfants continuent leur activité comme si de rien n’était.

  • On l’a aussi évoqué dans un témoignage, certains enfants demandent la couche pour faire caca alors qu’ils contrôlent très bien leur pipi.

  • Enfin, d’autres enfants peuvent laisser échapper leurs selles sur le chemin des toilettes.

Le caractère volontaire ou non de l’encoprésie reste en discussion. Quelques profils types de l’enfant encoprétique semblent néanmoins dominants :

  • Des enfants passifs et anxieux qui expriment leur agressivité de manière immature.

  • Des enfants opposants avec des traits obsessionnels. L’encoprésie prend alors la forme de refus de la norme sociale.

  • On retrouve aussi une conduite de l’enfant basée sur le plaisir rétention/évacuation.

Certains auteurs psychanalytiques pensent que l’encoprésie s’appuie sur la relation mère/enfant. Il n’est pas rare qu’une réelle complicité s’instaure entre l’enfant et sa mère, qui prend soin de son symptôme.


(Source : “Enfance et Psychopathologie” de Marcelli et Cohen)


Les causes


Les causes ne sont pas nécessairement psychologiques et peuvent être liées à un épisode de constipation et de fissure anale qui entraîne une peur de la douleur lorsque l’enfant fait caca. Les troubles psychologiques peuvent alors être secondaires.


Une rigidité trop stricte lors de l’apprentissage de la propreté (une mise sur le pot trop tôt par exemple), un certain laxisme, ou encore une survalorisation des “évacuations de l’enfant” peuvent aussi expliquer l’apparition du trouble. Un changement conjoncturel, familial, ou l’entrée à l’école sont souvent déclencheurs.


Traitement


Le traitement de la constipation est essentiel avec une alimentation riche en fibres et en fruits. Il aidera l’enfant à évacuer ses selles sans douleurs. L’utilisation de laxatif ou de suppositoire sont néanmoins à éviter car ils peuvent perturber l’enfant, même s’ils sont parfois nécessaires pour le débloquer.


Enfin, il est possible de consulter un psychologue pour rassurer l’enfant et ses parents ( ce n’est pas une maladie grave). Les consultations familiales permettront d’expliquer le mécanisme de l’encoprésie et d’apporter des ajustements comportementaux avec l’enfant et les parents. Ces mesures d’accompagnement psychologique et contre la constipation améliorent 85% des enfants dans une période de 6 à 12 mois et le trouble disparaît le plus souvent avant l'adolescence.


Pour aller plus loin :

Retrouvez le témoignage d'une maman sur son enfant encoprétique et écoutez le podcast pour enfant Lola et les toilettes magiques


#encoprésie #apprentissage #opposition #enfant #éducation #psychologie


216 views

SUIVEZ-MOI :

  • Spotify Social Icon
  • iTunes Social Icon
  • Facebook
  • Instagram

©2019 by Mamantalité. Proudly created with Wix.com